Qui suis-je ?

Muriel Gerkens, Députée fédérale ECOLO.

Psychologue de formation, elle est l’une des fondatrices de l’asbl ASAH (Association des Services d’Accompagnement des Personnes Handicapées). Sa carrière professionnelle a été entièrement consacrée à la participation sociale des Personnes handicapées qu’elle a voulu le plus autonomes possible, leur reconnaissant ainsi des droits légitimes à une vie ouverte sur le monde et libérée du carcan infantilisant habituel jusqu’alors.

Son investissement et son militantisme chez ECOLO datent de ces mêmes années 80. Elle devient secrétaire régionale de 1996 à 1999, avec l’objectif de développer la Régionale liégeoise d’ECOLO et d’asseoir les différentes locales dans les entités communales.

1999 – 2003

Aux élections législatives de 1999, elle est 1ère suppléante sur la liste Chambre et, lorsque Thierry Detienne devient Ministre des Affaires sociales à la Région wallonne, elle devient députée fédérale de 1999 à 2003.

Bien qu’elle continue à animer la Commission « Personnes handicapées » (matière régionale, hormis les allocations qui dépendent du niveau fédéral) au sein d’ECOLO, ses matières de prédilection au Parlement fédéral sont principalement les affaires économiques, énergétiques et européennes. Elle prend en charge de gros dossiers comme le statut social des conjoints aidants et sa proposition de loi est le point de départ du statut actuel leur assurant un vrai statut social. Pour cela, le travail réalisé avec les associations de conjointes aidantes a été précieux et efficace.

Autres dossiers, les commerçants ambulants et là aussi, un travail de fond réalisé avec les associations représentantes de la profession, aboutit à un statut social pour les forains et à un assainissement des pratiques de distribution des emplacements sur les marchés publics. Citons également le statut social des artistes, le prix unique du livre, Kyoto, les indépendants et PME, les critères environnementaux et éthiques dans les marchés publics, le plan fédéral de développement durable, toutes les matières concernant les femmes. De 2001 à 2003, elle devient la Présidente du Groupe ECOLO/AGALEV de la Chambre.

2003-2007

Tête de liste en 2003, elle fait à nouveau partie des élu(e)s ECOLO et siège à nouveau comme députée fédérale. Elle est active dans les commissions Santé –Environnement et Economie/Energie où elle poursuit ses dossiers.

Dans la Commission Santé et Santé-Environnement, citons 2 nouveaux dossiers majeurs :

• Amiante : Elle fut l’initiatrice de la loi permettant la reconnaissance et l’indemnisation des victimes belges de l’amiante – un forum a été organisé le 6 décembre 2004, réunissant des victimes, des représentants des syndicats, les avocats français ayant obtenu l’indemnisation des victimes en France, des avocats belges soutenant les associations belges ainsi que de nombreux journalistes qui en feront un large écho dans la presse.

Elle a déposé deux propositions de loi :

La première sur la création d’un fonds d’indemnisation des victimes et la seconde sur la faute inexcusable. De cela, le gouvernement s’est inspiré,  a déposé et fait voté une loi instituant le fonds amiante. Une loi malheureusement incomplète et protégeant les entreprises coupables, mais c’est un premier pas !

Le deuxième dossier concerne  Reach et plus largement les substances toxiques, pesticides et les liens entre santé et normes de produits. Ce règlement européen à pour objectif de protéger non seulement les consommateurs mais aussi les travailleurs exposés et de favoriser les substitutions des substances toxiques. Ecolo a investi beaucoup dans la mobilisation sur ce dossier.

Enfin, Muriel Gerkens, est active également  contre les partis extrémistes de droite ainsi que pour la défense de la loi de compétence universelle. Elle est à l’origine de la proposition de loi permettant de supprimer la subvention aux partis liberticides, adoptée en février 2005.  Ainsi que de la proposition de loi aurait permis aux réfugiés birmans en Belgique d’user de la loi de compétence universelle contre TotalFina. Le gouvernement a malheureusement détricoté la loi en 2006.

2007-2011

Réélue en 2007, elle obtient la Présidence de la Commission de la Santé publique et de l’Environnement de la Chambre. S’il est clair que, pour qu’une proposition de loi ou de résolution soit adoptée par la Commission, la majorité doit la valider et la voter, il faut savoir que le rôle de la Présidence est primordial lorsque pris au sérieux et assumé. Les priorités de Muriel pour mener à bien sa présidence sont donc :

– d’orienter les travaux vers une approche globale et intégrée entre ces deux composantes que sont la santé et l’environnement ;

– de travailler sur les dossiers relatifs aux acteurs de la santé en organisant ceux-ci d’abord à partir des soins de proximité, dits de 1° ligne (généralistes, infirmiers-infirmières, kinés,….) jusqu’aux hôpitaux où les spécialistes doivent se réinvestir.

Parmi les dossiers santé qui la mobilisent fortement, la reconnaissance des psychothérapeutes, la réforme profonde de l’ordre des médecins, la régulation de l’offre de soins sur base territoriale en lieu et place des quotas Inami.

Dans la commission Droit commercial, elle suit les dossiers plus techniques relatifs au code des sociétés, à la corporate governance, aux réviseurs d’entreprises, à la régulation et aux ordres des comptables, architectes et agents immobiliers, …

Dans le Comité d’avis pour l’émancipation sociale, elle travaille, avec Zoé Genot et Fouad Lahssaini, à la défense des droits des femmes. Elle veille à garantir le fonctionnement du SECAL : service de créances alimentaires et se démène pour défendre  l’objectivation du calcul des créances alimentaires destinées à l’éducation des enfants.

En juin 2009 ; Muriel Gerkens devient Présidente du Groupe ECOLO/GROEN à la Chambre et arrête dès lors  sa présidence de la Commission Santé.

2010-2014

2010 Elections fédérales anticipées et réélection de Muriel qui devient cette fois, Présidente de la Commission Finances et budget de la Chambre.

Ceci à un moment important puisque le gouvernement est  en affaires courantes jusque novembre 2011 sur fond de crise des marchés financiers et dès lors, de crise économique et Sociale.

Il s’agit d’assurer via cette présidence, le suivi des recommandations issues des Travaux parlementaires et visant la lutte contre la fraude, la régulation des banques et la lutte contre la spéculation.

Aux acquis depuis lors :

– l’adoption de la levée du Secret bancaire

– le dépôt d’une proposition de loi dite UNAVIA qui devrait être votée avant fin juin 2012 et qui organise la coopération entre police, justice et administration fiscale.

Elle poursuit  parallèlement le travail en Droit Commercial contre les rémunérations excessives et les bonus des dirigeants d’entreprises.

Elle a fortement contribué à l’obligation de quotas de femmes dans les CA des entreprises publiques et des entreprises cotées en bourse.

En santé, elle poursuit ses combats en faveur de l’amélioration de l’offre de soins de première ligne, des gardes en médecine générale et du développement des services de santé mentale en milieu de vie.

La reconnaissance des professionnels de la Santé Mentale, psychologues cliniciens et psychothérapeutes, aboutit enfin via la loi du 4 avril 2014 après un long travail en réseau et concertation avec les acteurs de terrain des différents courants psycho-thérapeutiques, avec les Universités et hautes écoles. Cette loi n’entrera en vigueur que le 1er septembre 2016 vu les organes consultatifs et d’agrément, ainsi que les programmes de formation à mettre en place.

Enfin, suite au premier procès amiante contre Eternit, en novembre 2011, elle remobilise sur l’amélioration du fonds d’indemnisation des victimes et sur la responsabilisation des fabricants d’amiante.

Dans les matières familiales, elle soutient la création du Tribunal de la Famille et elle défend encore été toujours l’amélioration du SECAL.

Dans les matières sociales, elle a déposé des propositions de loi qui aboutiront avant juillet 2012, améliorant la Protection des personnes vulnérables ainsi que de leurs biens. Mettant fin aux statuts indignes de Minorité Prolongée et d’Incapable.

Pour terminer, citons les qualités que ses pairs lui reconnaissent et qui font sa réussite dans son combat politique : la créativité, la pugnacité, la capacité à travailler avec les gens de terrains, la boulimie de travail, l’analyse politique et la connaissance approfondie des dossiers traités.

En Mars 2012, après l’élection d’Olivier Deleuze à la co-présidence d’Ecolo, elle est de nouveau  Cheffe du Groupe ECOLO à la chambre, elle quitte alors la présidence de la Commission Finance.

2014(2019)

Après les élections de mai 2014, Muriel Gerkens est la seule élue ECOLO de la Province de Liège au parlement Fédéral.

Elle devient Présidente de la Commission Santé-Environnement-Intégration et Émancipation de la Chambre.

Parmi les dossiers importants :

– Propositions pour abolir l’usage des néonicotinoïdes car ils tuent les abeilles nécessaires à la pollinisation, des perturbateurs endocriniens et autres produits cancérigènes.

– Résistance active contre les volontés de la Ministre de la Santé de réviser négativement la loi sur les psychothérapeutes.

– Poursuite du travail de régulation de l’offre de soins pour mettre fin aux quotas Inami et de réforme de l’ordre des Médecins.

– Suivi de la réforme des Soins de Santé mentale, dite 107, car celle-ci est menacée par le manque de réel travail collectif avec les acteurs ambulatoires de la Santé et de la Santé Mentale.

– Mobilisation active pour autoriser la distribution de diacétylmorphine            (héroïne synthétique) dans des lieux adaptés tel que Tadam et la création de salles de consommation encadrée. De nombreux avis ont été demandés à partir desquels elle a remis, à la commission Santé un positionnement favorable à ce type de politique de réduction des risques.

– Modification de la loi fédérale relative aux professionnels de la Santé pour rendre légale la distribution des pilules contraceptives et du lendemain dans les centres de planning familial.

– Proposition de création d’un pass contraception à destination des jeunes filles et garçons de 15 à 20 ans.

– Les politiques d’intégration sociale, d’égalité sont également au centre de ses préoccupations politiques vu les exclusions du droit aux allocations de chômages et le renvoi de ces personnes vers le cpas, vu les volontés de contrôle social  abusif des allocataires sociaux, vu l’appauvrissement des plus faibles et en particulier des femmes vivant seule avec enfants et/ou travaillant à temps partiel.

Enfin, 2014 et 2015 étant les années de préparation de la COP21 de Paris en décembre 2015 où les enjeux climatiques sont cruciaux pour l’avenir de l’humanité et des populations les + fragiles de notre monde. Ces travaux ont fortement mobilisé la Commission.

Complémentairement Muriel Gerkens se mobilise fortement dans la lutte contre le commerce illégal du bois ainsi que pour une meilleure considération pour les personnes atteintes de la maladie de Lyme.la prolifération des tiques ayant de plus un lien avec le réchauffement climatique.

Elle continue en outre le suivi des dossiers relatifs :

– Aux indépendants et PME : plusieurs propositions sont déposées : créant une allocation rebond pour les indépendants en risque de faillite, améliorant le système de dépense de paiement des cotisations sociales, instaurant un statut simplifié avec forfait social et fiscal avantageux pour les nouveaux entrepreneurs et encourageant fiscalement les investissements verts dans le développement de son activité.

– A la gouvernance des entreprises en proposant la création en Belgique des scop : sociétés à gestion coopérative  et participative pouvant être adapté par toute entreprise (SA-SPRL…) souhaitant s’inscrire dans les modes de gestion et de gouvernance des coopératives.