Doel 3 et Tihange 2 Le futur Gouvernement devra prendre ses responsabilités pour sortir la Belgique de l’incertitude

 

 

 

L’arrêt des réacteurs nucléaires de Doel 3 et Tihange 2 a été prolongé jusqu’à l’automne prochain. Deux ans après la découverte de milliers de microfissures sur les cuves de ces réacteurs, ni l’exploitant ni les autorités de sécurité nucléaire belge ne peuvent lever tous les doutes existant concernant la sécurité de ces réacteurs. L’exploitant reconnait aujourd’hui la complexité du problème vu qu’il s’agit d’une première mondiale !

Pour Ecolo et Groen, ce sont deux années cruciales de perdues par la Gouvernement fédéral qui n’a pas assumé ses responsabilités en matière de sécurité nucléaire ni en matière de sécurité d’approvisionnement.

 

Les écologistes avaient notamment demandé au Gouvernement fédéral de proposer à Elia de constituer une réserve stratégique pour faire face au pic de consommation en hiver. L’approvisionnement énergétique est cruciale durant cette période pour nos citoyens et pour nos entreprises. A ce sujet, le Secrétaire d’Etat à l’énergie Melchior Wathelet (CDH) semble se rendre compte seulement aujourd’hui de la gravité de la situation. Dans ce contexte, l’insécurité pesant sur l’avenir des deux réacteurs nucléaires n’apporte aucune solution et pose au contraire de lourds problèmes.

 

Ecolo et Groen appellent le Gouvernement fédéral et les partis qui négocient actuellement pour constituer le futur Gouvernement à faire toute la transparence et à prendre pleinement conscience des problèmes liés à Tihange 2 et Doel 3. Si le moindre doute plane sur leur avenir, pourquoi prolonger l’incertitude ?

 

Muriel GERKENS,

Députée fédérale

 

Les commentaires sont fermés.