Le Gouvernement fédéral a sacrifié ses propres intérêts et ceux des citoyens !

Le Premier Ministre Elio Di Rupo a révélé cet après-midi au Parlement, suite à une question du député écologiste Kristof Calvo, avoir signé il y a « deux ou trois semaines » avec GDF-Suez, la convention devant encadrer la prolongation de Tihange 1, les obligations de sécurité et les engagements financiers à respecter. Compte tenu des informations parues dans la presse, cette convention semble taillée en faveur des intérêts du secteur nucléaire et non de l’Etat belge.

+ -

Niveau 4

Ecolo pointe tout d’abord un manque de transparence total du Gouvernement fédéral. Durant les discussions relatives à la loi prolongeant Tihange 1, le Secrétaire d’Etat avait tout d’abord refusé de donner le contenu de cette convention aux parlementaires avant qu’elle ne soit signée. Nous constatons aujourd’hui qu’il a fallu une question parlementaire en séance plénière pour que le Premier Ministre nous informe enfin de la signature de cette convention signée il y a « deux ou trois semaines » ! Le groupe Ecolo-Groen exige dès lors que les parlementaires reçoivent copie de cette convention et que la Commission économie de la Chambre la mette à l’ordre du jour rapidement.

Ceci est d’autant plus important que cette convention bétonne les revenus de GDF-Suez pour son exploitation de Tihange 1 jusqu’en 2025 alors même que la multinationale est soupçonnée d’avoir détourné, par le biais des tarifs gaziers, 500 millions d’euros aux dépends de l’Etat belge. Ces manœuvres, évoquées dans le Tijd, seraient de l’ordre de l’évasion fiscale. Autre cadeau, on apprenait hier que le service d’inspection des impôts se morfondait suite à la décision de l’administration fiscale de rembourser à cette même multinationale une somme de 250 millions sur base du jugement partiel d’un autre litige en cours….

Dans ce contexte, Ecolo ne comprend pas, qu’une convention de prolongation d’un réacteur qui rapporte de plantureux bénéfices à GDF-Suez soit signée sans avoir les garanties absolues de loyauté de la part de Suez dans ces rapports financiers avec l’Etat. Ecolo regrette enfin que cette signature se soit faite en catimini. Cela n’empêche cependant pas ce triste constat : dans ce dossier, le Gouvernement belge a laissé tomber ses propres intérêts et ceux des citoyens au profit de la multinationale de l’énergie GDF-Suez.

+ -

Niveau 5

Un dossier suivi par

Muriel Gerkens

Muriel Gerkens

Députée fédérale, cheffe de groupe

Je vous invite à visiter mon nouveau site internet www.murielgerkens.be

Les commentaires sont fermés.