Ecolo salue la concrétisation d’avancées en matière de gouvernance

16 décembre 2013  | Dans le cadre des négociations de la 6ème réforme de l’Etat, les écologistes ont permis l’introduction de tout un chapitre consacré au renouveau politique. Une partie des réformes contenues dans ce chapitre ont été approuvées ce vendredi en Commission de la Chambre.

Ecolo salue particulièrement les avancées importantes en matière d’éthique, la diminution du nombre de fonctions parlementaires « spéciales » ainsi que le renforcement le rôle du Parlement dans ses rapports avec le Gouvernement. Il s’agit là d’avancées concrètes en matière de bonne gouvernance.

La Commission règlement de la Chambre a approuvé les réformes suivantes ce vendredi :

- la diminution du nombre de fonctions spéciales au sein du Parlement à 4 contre 16 actuellement. Revendiquée par les écologistes depuis 2009, ces changements importants (s’accompagnent par ailleurs) permettent d’une diminution importante de nombreuses rémunérations et indemnités ;
- (l’installation) la rédaction d’un code de déontologie pour les parlementaires cadrant les relations avec les citoyens, les administrations et les risques de conflits d’intérêt ;
- la mise en place de mécanismes visant à améliorer la qualité du travail parlementaire via la possibilité d’établir rapports préparatoires sur les sujets sociétaux importants pouvant faire l’objet de recommandations parlementaires ;
- la 2ème lecture en Commission et en plénière des projets de loi avant le vote final des textes ;
- l’audition des ministres après leur nomination au sujet de l’orientation politique de leur mandat durant la durée de la législature ;

Ecolo et Groen, à l’initiative de ces travaux, soulignent l’importance du travail accompli. Entamées en 2009 dans les Régions, ces réformes de gouvernance visent non seulement à mettre fin à des excès mais également à restaurer la confiance des citoyens envers les Institutions. Une étape importante a été accomplie aujourd’hui.

Les commentaires sont fermés.