Explosion du nombre de faillites et des recours au CPAS Les signaux sont clairs : le gouvernement fédéral doit changer de cap !

 

 

Ecolo et Groen n’ont de cesse d’interpeller le premier ministre en dénonçant le manque de projet collectif de son gouvernement. Cette absence de projet porteur et mobilisant ainsi que les politiques d’austérité qu’il mène ont des conséquences qui se vérifient aujourd’hui dans les chiffres tant en matière sociale qu’économique.

 

Selon les derniers chiffres du Service public de l’Intégration Sociale, on constate qu’il n’y a jamais eu en Belgique autant de personnes qui ont recours aux CPAS. Pour Ecolo, c’est le signe de l’échec des politiques d’austérité et, notamment, de la politique d’exclusion des demandeurs d’emploi.

 

Nous constatons par ailleurs que ce sont les CPAS et les communes les plus pauvres qui doivent assumer le coût de ces politiques, les empêchant de développer à leur tour des projets communaux.

 

La presse révèle également aujourd’hui que le nombre de faillites explose à son tour, par manque d’accès aux crédits ou par manque de perspective entrepreneuriale et industrielle. Or, les PME fournissent de l’emploi à plus de 40% des travailleurs belges. Beaucoup sont innovantes et pourraient se développer. C’est le contraire qui se passe.

 

Face à cette situation, Ecolo et Groen demandent au gouvernement de mettre enfin sur pied une stratégie de redéploiement de notre économie qui soutienne nos indépendants et nos PME. Nous proposons notamment de mener des politiques d’investissement permettant le développement d’une économie durable grâce à la création de livrets d’épargne verts dans les banques. L’affectation de ces livrets servirait au financement des indépendants ou des PME actifs dans les technologies vertes ou voulant améliorer leur efficacité énergétique.

 

Compte tenu de ces chiffres, il faut également faire directement face aux difficultés économiques vécues par nos PME. C’est pourquoi Ecolo et Groen ont également déposé de nombreuses propositions destinées à prévenir de la faillite. Ecolo propose parmi d’autres mesures de créer une allocation de rebond, un dispositif de prévention de faillite qui s’ajoute à l’assurance sociale en cas de faillite. Cette aide financière temporaire de 700 euros par mois a pour objectif de permettre à l’indépendant faisant face à des difficultés ponctuelles de se réorganiser pour se relancer.

 

Si le contexte économique est difficile, le Gouvernement fédéral renforce par les politiques d’austérité qu’il mène la pression exercée sur les citoyens et les communes, sans pour autant donner des perspectives à celles et ceux qui créent de l’emploi chez nous. Il est donc urgent qu’il change de cap !

 

Muriel GERKENS,

Cheffe de groupe Ecolo-Groen à la Chambre

 

Les commentaires sont fermés.