Vente de données médicales des patients: la Ministre refuse d’entendre raison !

Pour de l’argent, des hôpitaux vendent les données santé de leurs patients. « Cest inadmissible sur le plan éthique et c’est une infraction à la loi sur les droits du patient qui exige son consentement éclairé pour toute utilisation des données auxquelles il donne accès, ce qui n’est évidemment pas le cas ici », s’insurge Muriel Gerkens, députée fédérale ECOLO.

La députée écologiste participe actuellement à un travail sur les big data en matière de santé. Il en ressort, au fil des auditions, de nombreuses questions relatives justement aux risques d’accès aux données collectées et à l’anonymisation insuffisante des données personnelles. « De nombreux acteurs de la santé témoignent de ces problèmes mais la ministre de la santé refuse d’entendre ces risques au nom du progrès et de la digitalisation indispensable des données pour améliorer les soins de santé ! » poursuit Muriel Gerkens

Outre le non respect des exigences en éthique et en droits du patient, il s’agit dans ce cas ci de fournir des données personnelles à des firmes qui vont en retirer des bénéfices au détriment des budgets soins de santé et en faveur de la surconsommation de médicaments ! Muriel Gerkens va un nouvelle fois interpeller la ministre de la santé pour qu’il y ait renforcement de la confidentialité des données, interdiction absolue de vente des données santé récoltées auprès et à propos des patients et vérification du bon usage des données collectées auprès des patients via leur participation aux recherches et aux essais cliniques notamment.

« Les lois ne pourront être respectées si les pouvoirs publics ne se donnent pas la possibilité de maîtriser la collecte, la confidentialité absolue et l’usage aux fins d’intérêt de santé publique uniquement. La ministre de la santé doit cesser de croire au mirage de la technologie et accepter de se préoccuper des patients et des médecins qui dénoncent les risques de dérive de manière répétée », conclut Muriel Gerkens.

Les commentaires sont fermés.