Ecolo condamne les mesures du Gouvernement Fédéral visant une criminalisation de l’occupation des bâtiments abandonnés

 

Le Gouvernement fédéral s’apprête à faire voter une loi considérant que l’occupation d’un squat constituera à l’avenir une infraction pénale. Par la notion de ‘squat, le Gouvernement vise les biens non-occupés laissés à l’abandon par leur propriétaire.

Pour les Verts, ces dispositions sont inadmissibles car elles visent à pénaliser toute forme d’occupation de locaux inhabités, sans prendre en compte la réalité du terrain et la crise du logement dans les grandes villes.

« De nombreux bâtiments sont abandonnés et vides, parfois pour des raisons purement spéculatives, alors que de nombreuses personnes vivent dans nos rues. C’est évidemment inacceptable et nous nous y opposerons avec force, » commente Muriel Gerkens, députée fédérale Ecolo. « Par ailleurs, cette proposition de loi mélange deux problématiques différentes, c’est-à-dire ces occupations de bâtiments abonnés et la protection des locataires et propriétaires dont le logement serait occupé illégalement en leur absence. »

Ecolo-Groen va dès lors déposer un amendement visant à supprimer de cette proposition de loi les articles relatifs aux bâtiments abonnés.

Les commentaires sont fermés.