La nouvelle secrétaire d’État Z. Demir essayerait-elle d’échapper aux débats parlementaires ?

 

La nouvelle secrétaire d’Etat compétente pour la lutte contre les discriminations prévoit de ne présenter sa note de stratégie politique qu’après les vacances de Pâques en Commission Santé. Dans l’intervalle, elle tente d’échapper à tout débat parlementaire. C’est le constat auquel arrive Muriel Gerkens, Présidente de la Commission Santé au Parlement Fédéral, après avoir interrogé le cabinet de la nouvelle Secrétaire d’État.

Le bilan de la gestion NVA des dossiers de lutte contre la pauvreté, contre les discrimination ainsi que les politique en faveur de l’égalité hommes-femmes et des personnes handicapées est un échec criant. Quant au service public chargé des allocations pour personnes handicapées , il est incapable de répondre aux demandes et de traiter les dossiers depuis plusieurs mois. « Mais pendant ce temps, Madame Demir met son énergie à communiquer pour disqualifier les organismes indépendants qui ont osé dénoncer les discriminations dont sont victimes les personnes handicapées et qui osent encore croire au dialogue entre les entités de ce pays en faveur du respect de la dignité de chacun », constate Muriel Gerkens, qui s’interroge : « la mission du gouvernement est-elle de servir les citoyens ou de détruire l’Etat de droit ? ».

Muriel Gerkens demande que la nouvelle Secrétaire d’État préfère le travail de fond aux déclarations spectaculaires sur les plateaux de télévision et qu’elle endosse toutes les responsabilités afférentes à ses nouvelles responsabilités, ce qui signifie de venir rapidement en commission, d’oser affronter le débat démocratique et d’en respecter le fonctionnement.

Les commentaires sont fermés.