Mon intervention en plénière sur la proposition de résolution visant à assurer la disponibilité d’iode en Belgique en cas d’accident nucléaire de Catherine Fonck

COMPTE RENDU

INTÉGRAL

SÉANCE PLÉNIÈRE

Jeudi

09-02-2017

Après-midi

Proposition de résolution visant à assurer la disponibilité d’iode en Belgique en cas d’accident nucléaire (1007/1-6)

Proposition déposée par: Catherine Fonck

Discussion

Muriel Gerkens (Ecolo-Groen):

Monsieur le président, madame la ministre, chers collègues,

Je ne pouvais pas ne pas intervenir sur ce sujet, vu la préoccupation des écologistes relative au nucléaire et aux dangers pour la santé qu’il

représente; et vu le combat mené par mes deux chefs de groupe, M. Nollet et M. Calvo, sur le sujet, notamment pour la distribution des pilules d’iode sur l’ensemble du territoire.

Les travaux sur cette résolution furent longs et parfois difficiles. Néanmoins, et c’est cela qu’il faut retenir, nous sommes arrivés collectivement à l’adoption d’un texte qui insiste sur des éléments majeurs tant pour les écologistes que pour les autres membres du parlement manifestement.

Bien sûr, il y a des exercices. Bien sûr, il y aura des campagnes d’information mais on sait aussi que les campagnes d’information ne touchent jamais toute la population. Finalement, c’est la population la plus éloignée des obligations et des comportements requis qui a le moins accès à ces campagnes d’information.

Le deuxième amendement que nous avons introduit intègre l’envoi à tous les habitants de l’information relative à la disponibilité de pilules d’iode dans les pharmacies. Cet amendement permet un dispositif visant à amener ces

plaquettes d’iode chez celles et ceux qui auraient de nouveau raté cet envoi mais qui se trouveraient dans la zone du rayonnement radioactif, en cas

d’accident.

Nous avons néanmoins approuvé cette résolution collective puisqu’elle reprenait les éléments capitaux parmi lesquels la distribution dans un rayon de 100 km pour l’ensemble de la population, avec une attention particulière pour la population vulnérable.

Les commentaires sont fermés.