Stop aux centres de la honte !

(c) Cécile Bertrand

Comme chaque année depuis 2003, Ecolo Liège sera au rendez-vous fixé par le Collectif de Résistance Aux Centres Pour Etrangers (CRACPE) ce 24 décembre autour du centre fermé de Vottem.

En savoir plus

URL de partage :

Par Muriel Gerkens
Publié le 23 décembre 2014

Niveau :
+ -

Niveau 3

Comme chaque année depuis 2003, Ecolo Liège sera au rendez-vous fixé par le Collectif de Résistance Aux Centres Pour Etrangers (CRACPE) ce 24 décembre autour du centre fermé de Vottem.

+ -

Niveau 4

Muriel Gerkens, députée fédérale Ecolo : « Notre message sera le même que les années précédentes : ces centres bafouent la dignité des personnes qui y sont enfermées. Ils n’ont pas leur place dans un Etat démocratique, c’est une honte pour la Belgique ! Les personnes qui s’y trouvent n’ont commis aucun délit, elles souhaitent juste échapper avec leur famille aux guerres et à la misère ».

Ce mercredi, Muriel Gerkens ira à nouveau à la rencontre des demandeurs d’asile et du directeur du centre avec qui elle s’entretiendra de la nouvelle aile sécurisée installée à la demande du Gouvernement Di Rupo et qui accueille les détenus considérés comme « ingérables ». Cette aile – cette prison dans la prison – soulève en effet de nouvelles questions :

- elle accueille des personnes atteintes de maladie mentale qui devraient être soignées dans des institutions adéquates ;

- s’y retrouvent des personnes qui se rebellent contre leur enfermement. Que cherche-t-on en les isolant, si non à amplifier leur état de rébellion ?

L’évolution de la situation en matière d’accueil et d’asile n’est guère encourageante avec les directions prises par le gouvernement MR-NVA : création de 100 places supplémentaires en centres fermés, payement des titres de séjour, création de pavillons au centre 127 bis pour incarcérer à nouveau l es familles avec enfants… alors que la Belgique a été condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme à trois reprises concernant la détention de mineurs…

Ces politiques, qui surfent sur des relents égoïstes voir racistes de nos sociétés, souillent la Belgique depuis trop longtemps. Les écologistes le rappelleront ce mercredi tout comme la nécessité de mettre en place des politiques ouvertes, respectueuses et dignes en matière d’accueil. C’est possible autrement.

Les commentaires sont fermés.